notre avis sur l'avis de la commission d'enquête

La commission d'enquête commente les avis reçu. Et là, les opposants sont en colère :

 

Ainsi ce ne serait ni un massacre, et les espaces ne serait pas ravagés. Le goudron est déposé sans qu'on supprime les arbres, les familles de salamandres ou de batraciens ont gentiment le temps de se sauver avant l'arrivée des buldozzers, et, les animaux capables de s'enfuir ne se trouvent pas chassés vers des territoires dans lesquels ils ne seraient pas en compétition avec d'autres. Nous sommes révoltés. Non : massacre, ravage, saccage... ne sont par des termes excessifs. Ce sont les termes les mieux appropriés pour décrire ce qu'il se passerait.

(page 48 sur 94 du pdf "Procès-verbal de synthèse et réponses des maîtres d’ouvrage"

 

Quant au climat... la réponse du maitre d'ouvrage est expédiée. Ce n'est probablement pas une préoccupation majeure. Les employés de la Dréal semblent avoir été recrutés pour leur climatosceptiscisme...  Et on mélange climat et qualité de l'air, histoire de répondre encore moins clairement (texte en bleu).

×